TEST et AVIS de la KODAK MINI 2 : Un petit gain de qualité pour un coût bien plus élevé

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Kodak Mini est une exception sur le marché des mini imprimantes photos de poche. Elle n’utilise pas la technologie Zink comme la plupart de ses concurrentes mais la sublimation thermique. Ce processus apporte-t-il un plus ? Voici ce que vaut cette Kodak Mini 2.

  • Design
  • Fonctionnement
  • Qualité
  • Coût d'impression
3.3

Notre avis

Avec une meilleure qualité d’impression que les imprimantes de poche concurrentes, cette Kodak Mini 2 met toute fois plus d’une minute à imprimer et le coût du papier est un peu élevé. L’application pour l’impression des photos est classique et la batterie ne tient la charge que pour 20 photos. Mais si vous cherchez une imprimante de poche et privilégiez la qualité, c’est bien l’une des meilleures.


Prix des sites marchands
Free shipping
99,99€
in stock

Design

Avec la Mini 2 Instant Photo Printer, Kodak améliore la 1ère version de sa Kodak Mini en la rendant plus portable. Devenue véritable imprimante de poche, la Kodak Mini 2 a été rétréci : 78,2 x 132,4 x 25,4 mm pour un poids de 238 g, elle est deux fois moins épaisse que la Kodak Mini d’origine et surtout 6 cm moins longue et 2 cm moins large.

C’est un peu plus gros qu’une imprimante Zink mais cette Kodak Mini 2 Instant Printer reste très portable et peut toujours rentrer dans une poche. Et à l’inverse de ses concurrentes de toute petite taille, elle imprime des formats légèrement plus grands en 2 x 3,4 pouces soit 1 cm de plus en hauteur.

Présentation kodak mini 2

Disponible en coloris noir, blanc, bleu ciel, rose et violet, le boitier présente un design très classique avec une coque brillante et des angles arrondis. Le logo Kodak est repris sur le bas en gris clair. Sur la coque justement vous ne trouverez qu’un seul bouton pour la mise en marche de l’appareil à côté duquel se trouvent deux LED : l’une pour le statut de l’appareil et l’autre pour la connexion.

Coloris Kodak Mini

Sur le côté haut se trouve le port Micro USB pour recharger la mini imprimante, un bouton Reset et la LED de charge. Comptez 1h30 pour une charge complèt jusqu’au passage de la LED au vert, ce qui devrait permettre de tenir jusqu’à 20 impressions. La Kodak Mini n’est livrée qu’avec un câble USB mais sachez qu’il est plus rapide de recharger la batterie sur secteur que sur un PC. N’importe quelle prise avec port USB suffira.

design kodak mini 2

Fonctionnement

Pour imprimer des photos sur la Kodak Mini 2 vous devrez passer par l’application mobile pour iOS ou Android. La mini imprimante photo doit être reliée au smartphone par Bluetooth ou par NFC (uniquement sur Android).

Application mobile kodak mini

Bien que la connexion en NFC (Near-field communication) soit la plus simple, celle-ci s’est avérée assez peu fiable durant notre test. Nous avons en effet subi des pertes de données entre le téléphone et l’imprimante et conseillons plutôt l’usage du Bluetooth.

Une fois votre téléphone connecté, vous pourrez imprimer n’importe quelle photo enregistrée sur celui-ci mais également imprimer depuis Google ou les réseaux tels Facebook ou Instagram pour les plus connus.

Kodak-Mini-Application-mobile

L’application n’a pas vraiment subie de lifting avec cette V2 de la Kodak Mini Printer. Pas besoin de créer un compte pour l’utiliser. L’interface est intuitive, facile à comprendre et rend l’impression très simple. A l’ouverture de l’appli vous aurez trois choix possibles : prendre une photo en direct, accéder à la galerie de votre téléphone ou encore se connecter pour accéder aux réseaux ou au cloud. Une fois l’image sélectionnée pour pouvez choisir de l’imprimer ou de l’éditer, c’est-à-dire la modifier avant l’impression.

On retrouve les options d’édition standard : amélioration de la photo, filtres, ajout de texte, bordures, stickers ou encore dessins. Des modèles existent également pour transformer votre photo en carte de visite, de remerciement ou avec des cadres décoratifs. Ici la navigation est simple mais ne se démarque pas de la concurrence.

Qualité d‘impression

La Kodak Mini 2 est une imprimante à sublimation thermique. Contrairement à la technologie Zero Ink qui n’utilise pas d’encre et intègre des cristaux liquides à l’intérieur du papier, la sublimation thermique contient de l’encre sous forme solide qui est chauffée par la tête d’impression pour être projetée à l’état gazeux sur la feuille.

La cartouche qui contient l’encre et le papier s’intègre dans son compartiment en ouvrant le côté droit du boitier. Chaque cartouche peut imprimer 8 photos.

Intégration cartouche Kodak mini

L’impression des photos se fait en 4 passes durant lesquelles la photo sort et retourne dans l’imprimante. A chaque passe l’imprimante applique une couche de couleur différente : jaune, magenta et cyan pour les 3 premières passes tandis que la dernière sert à appliquer une couche de protection. Cette couche de protection sert à mettre en valeur les couleurs et à protéger les photos, notamment contre l’eau.

Ce processus d’impression est malheureusement assez lent. Comptez en moyenne 1 minute 20 par impression. C’est l’imprimante de poche la plus longue que nous ayons testé, bien plus que les 40 secondes de la HP Sprocket ou même les 30 secondes de la Prynt Pocket. Et attention à ne pas trop bouger l’imprimante photo durant l’impression au risque de bloquer le travail en cours et de perdre une précieuse photo.

Impression kodak mini 2

Mais l’impression par sublimation est plus qualitative que l’impression Zero Ink. On ne retrouve pas ce manque de profondeur généralisé sur les papiers Zink. Ce n’est pas parfait non plus, loin de là.  Sur les différentes photos que l’on a pu imprimer avec cette Kodak Mini 2, celles contenant des personnes sont sorties avec une touche orangée/rosée et un léger manque de détail. La qualité reste cependant correcte et les couleurs sont bien saturées même si la plage de couleur nous semble moins dynamique qu’avec le papier Zink. La Canon Selphy CP1300 qui utilise également l’impression par sublimation produit de meilleurs résultats.

Coût d’impression

Kodak propose ses cartouches sous différents pack. Acheter un paquet de 20, 30 ou 50 impressions ne vous reviendra pas à la même chose et comme pour toutes les marques, plus vous achetez en quantité plus le prix unitaire est intéressant. Malheureusement le papier Kodak n’est pas équipé d’une surface autocollante à l’arrière comme sur le papier Zink. Vous ne pourrez pas transformer vos photos en stickers.

Cartouche kodak mini 2

Avec un coût de revient compris entre 70 centimes par photo pour un pack de 50 et 1€ la photo pour un pack de 20, le coût est 60% plus cher qu’une impression sur papier Zink.

Conclusion

Avec sa nouvelle taille, la Kodak Mini 2 est l’une des seules alternatives au papier Zink utilisé sur la quasi-totalité des imprimantes de poche. D’une qualité meilleure que les Canon Zoemini et autre Polaroid Zip, le temps d’impression plus long et le coût unitaire plus élevé méritent réflexion avant d’investir dans cette Kodak Mini 2.

Si vous recherchez la portabilité avec un coût d’impression plus raisonnable, la Polaroid Mint est l’imprimante de poche qui présente aujourd’hui l’une des meilleures qualités d’impression sur papier Zink avec l’avantage d’une batterie capable de tenir durant 50 impressions.

+

On aime

▪ Une bonne qualité d’impression
▪ La qualité du papier

On aime moins

▪ Plus cher que le papier Zink
▪ Temps d’impression supérieur à 1 minute
▪ Capacité de la batterie un peu juste

Prix des sites marchands
Free shipping
99,99€
in stock

Share.

Leave A Reply